Une pause déj pas comme les autres

Humeurs & expériences 16 mai 2017 Par Clementine

A midi, vous hésitez entre un sandwich avalé en vitesse ou le resto du coin dont vous connaissez la carte par cœur ? Et si pour changer, vous vous offriez un atelier cuisine express où vous préparez votre déj avant de le manger ? 

 

Ras le bol de la routine du bureau et des déjeuners sans surprise ? Vous êtes à portée de pied ou de volant de Domus ? J’ai testé pour vous l’Atelier Midi Express chez Zodiô ! Kézaco ? En 1h15, vous préparez vous-même un succulent déjeuner sous la houlette d’un chef chevronné, vous le dégustez en papotant avec les autres élèves avant de reprendre le chemin du bureau. Une super idée pour un dej original entre collègues, un repas de team building près du bureau ou tout simplement une respiration en solo dans des journées bien remplies.

 

Ingrédients frais, matériel… : Jérôme Delmarre, le chef de Zodiô Rosny, s’occupe de tout préparer pour que l’atelier tienne dans un timing… express, comme son nom l’indique. Une fois votre tablier enfilé, y’a plus qu’à ! 

 

 

Au menu aujourd’hui : filet de veau au beurre d’épices et ses navets caramélisés. Organisés en duo, l’un s’occupe de faire revenir la viande pendant que l’autre émince très finement un mélange de coriandre et persil qui va parfumer notre beurre d’épices. On prépare notre chapelure maison en grattant des biscottes sur un tamis, avant de la mélanger à la coriandre. Un peu de beurre, 1 gramme d’épices (« Ce n’est pas de la pâtisserie, mais le dosage est essentiel ! » explique Jérôme), on mélange bien, on aplatit l’ensemble pour obtenir une plaque de chapelure aromatisée, dont nous recouvrons le dessus de la viande avant d’enfourner. Il est temps de s’occuper des navets : une fois épluchés, nous les passons sur cette mandoline Kobra de compèt’, qui les réduit en rondelles en deux temps trois mouvements.  

 

 

On les fait ensuite revenir à la poêle dans du sucre et du miel, en remuant jusqu’à ce qu’ils prennent une belle couleur caramel. Pendant que l’un surveille la cuisson, l’autre épluche des poires bien mûres et les taille en brunoise*. Jérôme nous montre ensuite comment dresser l’assiette. Un lit de poire pour accueillir les tranches de viande, une corolle de navets disposée sur une pyramide de fruit, quelques pousses de radis et de poireaux à disposer comme bon vous chante, et voilà ! A votre avis, laquelle est de ma main et l’autre de Jérôme sur cette photo ? 

 

 

Un indice : la sienne est un chouilla mieux rangée que la mienne. Sans attendre que cela refroidisse, nous nous installons autour de la table pour savourer l’assiette réalisée de nos blanches mains. Et c’est sacrément bon ! 

 

 

Jérôme, décidemment aux petits soins, s’est occupé le matin de préparer des desserts à tomber : mousse de mangue avec des fraises fraîches et sucette chocolat et nougat. Un vrai régal, parfait pour attaquer l’après-midi avec les papilles en fête et le ventre plein juste ce qu’il faut.

 

Vous avez l’eau à la bouche et les doigts qui frétillent à la lecture de ce billet ? Retrouvez ici le planning des prochains ateliers Midi Express (et les autres) chez Domus, ainsi que les recettes zodiesques imaginées par les chefs. Si le menu affiché ne vous convient pas, n’hésitez pas à prévenir le chef en vous inscrivant afin qu’il revoie sa liste d’ingrédients en fonction.

Avis aux cuisiniers confirmés : Zodiô ouvre ce mois-ci les inscriptions pour la sixième édition de son concours Les Toqués ! Rendez-vous sur le blog de la Zodiosphère ou en magasin pour démarrer votre inscription !

 

*Face à mon ignorance crasse de ce qu’est une brunoise, Jérôme a éclairé ma lanterne. Il s’agit de petits dés d’environ ½ centimètres, qui diffèrent donc de la macédoine par la taille (minimum 1 cm !), et de la julienne, où les légumes sont tranchés en lamelles verticales. Grâce à lui, vous vous coucherez moins bête ce soir. 

Par Clementine

UN COUP DE COEUR POUR CET ARTICLE ? 3
Cet article a été lu 1066 fois.
Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Et vous ?