Une nouvelle vie dans ton compost !

Inspirations & tendances 20 octobre 2017 Par Violaine

Attention une grande tendance s’annonce : la démocratisation de la teinture végétale ! Après avoir été un moyen pour les marques de teinter plus naturellement leurs textiles, la teinture végétale devient un réel upcycling facile à réaliser (enfin au début) avec les épluchures de votre compost.

 

Je raccourcis un peu pour vous donner envie mais, vous allez voir, c’est quand même miraculeux. Pour ma part l’envie de teinter mes textiles m’est venue un jour en observant avec découragement toutes mes nappes blanches tachées ou jaunies, héritées de lointaines grandes tantes et autres grand-mères … J’ai acheté une teinture noire en supermarché et zou ! S’en est suivie une période très « noir c’est noir » à la maison car ne connaissant pas les arcanes de la teinture j’allais au plus simple : on couvre les taches.

 

 

De fil en aiguilles l’idée de teinter tous ces beaux tissus anciens avec des produits chimiques qui abîment  le linge, polluent l’eau et l’environnement et puis blablabla je me suis intéressée à l’indigo des maîtres indigotier africains et puis un jour j’ai rencontré Aurélia.

 

Aurélia est la créatrice de la marque Whole qui fabrique écologiquement en France du linge pour votre famille et votre maison. Ses couleurs subtiles dont émane une grande douceur font la différence et Whole attire le regard de façon singulière. Grâce à Aurélia le voile était levé sur un éventail de possibles infini permettant de teindre naturellement, et écologiquement grâce aux ressources mises sous notre nez par la nature.

 

 

Comme dit Aurélia : « Ne jetez plus vos peaux d'avocat et infusez des textiles dans leurs roses poudrés très résistants et faciles à réaliser. Suivez les saisons, conservez pelures d'oignon et de grenades et faites sécher des restes végétaux (brous de noix, fanes de carotte, ...) pour une palette de couleurs naturelles très lumineuses. » Ça a l’air poétique mais c’est la réalité. J’ai testé l’avocat et bien oui le vert devient un vieux rose profond.

 

 

Aurélia est en train de compulser toutes ses meilleures recettes dans un livre « Teintures Végétales » à paraître aux éditions Eyrolles en mars 2018.

 

En attendant vous pouvez aller discuter et découvrir son bel atelier 86 rue Jean-Pierre Timbaud, Paris 11è pour glaner quelques renseignements à mettre en pratique en fouillant votre compost.

 

Par Violaine

UN COUP DE COEUR POUR CET ARTICLE ? 0
Cet article a été lu 977 fois.
Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Et vous ?