Les indispensables d'un apéro réussi !

Inspirations & tendances 13 juin 2017 Par Clementine

L’été arrive, le soleil a enfin arrêté de bouder et les soirées sont délicieusement longues… Autant de bonnes raisons de multiplier les apéros. Notre check list pour que les vôtres restent dans les annales.

 

Un apéro se prépare ou s’improvise selon votre humeur du jour et votre agenda du moment.  Les Causeuses étant (très) expertes en la matière, on partage avec vous nos règles d’or qui font de tous nos apéros une réussite.

 

 

1 – Laisser la porte ouverte aux traquenards

Il est bien loin le temps où l’apéro servait juste à s’ouvrir l’appétit avant de dîner. Aujourd’hui, il démarre vers 19h30 et se termine aussi bien à 22h, si vous avez une grosse réu le lendemain à 8h, qu’à 2h du mat, en chantant à tue-tête « O sole miooooo » avec les copains. Si vous recevez, soyez prêts à sauter à pieds joints dans la deuxième éventualité.

 

2 – Mettre les grands plats dans les petits

Ce n’est parce que c’est un apéro que vos invités doivent se contenter de chips, cacahuètes et saucisses réchauffées au micro-ondes. Au contraire ! Amuse-gueules raffinées, brochettes colorées, charcuteries bien choisies, fromages de caractères, cakes surprenants et rouleaux emballants : éclatez-vous en cuisine et épatez vos amis par une farandole de délices. Si vous n’avez pas le temps de passer l’après-midi en cuisine : demandez à chacun d’amener une spécialité qu’il a envie de faire découvrir aux autres.

 

3 – Soigner ses effets

Offrez à votre cuisine un écrin qui sublime ses saveurs grâce à une présentation raffinée, amusante et/ou originale. Stop aux petits bols dépareillés et sans personnalité, direction Domus où vous attendent ramequins stylés, mignonnes coupelles et ardoises conviviales : entre Guy Degrenne, l’Oeil du Jour, Maisons du Monde, Zodiô et Alinea, vous trouverez de quoi vous équiper pour des décennies d’apéros. Les amateurs de saucisson bien sec s’arrêteront chez Laguiole pour renouveler leur stock de couteaux qui coupent bien, ustensile essentiel à un apéro réussi.

 

4 – Ravitailler ses troupes

Parce qu’on sait quand il commence mais rarement quand il se termine (cf point 1) il est essentiel de prévoir de la nourriture en quantités suffisantes. Mais comment être sûr de prévoir assez sans se retrouver avec trop ?  Pour un apéro dinatoire, prévoyez une vingtaine d’amuse-bouches (ou bouchées / verrines / rouleaux, bref, portions) par personne, voire un peu plus si vous avez de gros mangeurs dans l’assemblée. Vous hésitez sur les proportions entre le salé et le sucré ? On vous conseille un 80 / 20, en terminant sur une note sucrée que grignoteront sans appétit mais avec plaisir vos convives.

 

5 - Bosser son casting

Un apéro ne se partage pas avec n’importe qui. Avec votre patron ou votre belle-mère, à qui vous n’avez pas forcément envie de raconter votre vie nocturne trépidante, un repas assis donne du rythme à la conversation, grâce aux interruptions des changements de plats. Une fois le dessert et le café avalés, vous savez que vos convives ne s’éterniseront pas. L’apéro, lui, convient aux conversations décousues qu’on mène avec des amis de longue date ou des collègues sympa. Son format informel s’adapte à l’envie des convives de prolonger ou pas ce bon moment, autorisant chacun à partir quand la fatigue commence à se faire sentir, ou à rester accroché à votre table basse jusqu’à ce que quelqu’un s’écrie « Hiiii, il est déjà 1h30 ?! Je vais être fraîche demain ! Je me sauve ! » sans que personne n’ait vu défiler les minutes.

 

 

Chez les Causeuses, vous vous en doutez, on est plutôt du genre à faire « Hiiiii », on espère que ces conseils vous aideront à faire de même ! 

Par Clementine

UN COUP DE COEUR POUR CET ARTICLE ? 1
Cet article a été lu 1199 fois.
Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Et vous ?