COMMENT FÊTER AVEC CLASSE LE BEAUJOLAIS NOUVEAU ?

Humeurs & expériences 16 novembre 2017 Par Clementine

Chaque 3e jeudi de novembre, vous angoissez à l’idée de boire de la piquette au goût de banane en compagnie de lascars avinés ? C’est parce qu’on ne vous a pas encore expliqué comment en profiter en connaisseur. Suivez le guide.  

 

Commençons par le commencement : le Beaujolais nouveau, c’est pas mauvais. Si si, on vous promet ! Les pros soulignent d’ailleurs un vrai souci de qualité, avec une production plus réduite depuis plusieurs années. En même temps, l’objectif, ce n’est pas de déguster un grand cru, mais de goûter un vin jeune et accessible, dans tous les sens du terme. En gros, offrir une expérience différente à votre palais pour rompre la grisaille de novembre. Ce serait bête de bouder votre plaisir, non ?

 

 

Comme on apprécie toujours mieux ce qu’on connaît bien, rappelons que le Beaujolais dit « nouveau » vient du Beaujolais (jusqu’ici ça va, pas trop compliqué), région fort agréable nichée entre Lyon et Mâcon. C’est un vin composé à 98% de gamay, le cépage de la région. Sa macération est très courte, il est donc proposé à la vente très peu de temps après la fin de la récolte. S’il ne se garde pas dix ans, vous pouvez le boire pendant un an ou deux sans problèmes. Faites un tour chez votre caviste qui saura vous conseiller les domaines qui jouent la carte de la qualité : Saint-Amour, Juliénas, Moulin à Vent, Morgon, Brouilly, Régnié… voilà une belle occasion de découvrir les stars de la région sans casser votre livret d’épargne.

 

 

Avec qui boire du Beaujolais ? On a envie de vous dire : avec qui vous voulez, du moment que vous êtes plongés dans une ambiance sympa ! Vous n’êtes pas obligés de faire comme nos amis Japonais, qui honorent chaque année le Beaujolais Nouveau en organisant de très populaires bains de Beaujolais, réputés bons pour la peau. Optez plus simplement pour un afterwork avec les collègues, une soirée dans un bar avec les copains, un apéro thématique à la maison : tous les prétextes sont bons pour trinquer, on est Français que diable !*

 

 

En revanche, pas question de commettre une erreur de débutant en buvant votre Beaujolais dans le premier verre venu. Comme ses cousins de Bourgogne ou du Bordelais, le Beaujolais a une forme de verre adaptée à ses arômes. Aussi appelé « verre à gamay », il ressemble à un verre à Bordeaux, avec une surface d’aération réduite et un ballon moins large. Si vous fêtez le Beaujolais nouveau à domicile, vous avez encore le temps de faire un saut chez Domus pour shopper quelques modèles Montmartre de Guy Degrenne, parfait pour les vins jeunes. 

 

On lève notre verre à votre bonne soirée !

 

* – Rappelons que l'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

 

Par Clementine

UN COUP DE COEUR POUR CET ARTICLE ? 0
Cet article a été lu 940 fois.
Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Et vous ?