Mettez vos idées sous cloche

Humeurs & expériences 26 février 2016 Par Clementine

© Turbulences-deco.fr

 

Les cabinets de curiosités, qui ont fait les délices de nos ancêtres de la Renaissance au XIXe siècle, font un retour en force dans les tendances déco avec des créations légères et originales. Créer son propre cabinet de curiosités pour la maison ou pour offrir, c’est possible : démonstration.

 

Le cabinet de curiosités, c’est une composition souvent poétique placée sur une cloche de verre. Papillons, coquillages, végétaux séchés, voire ossements… en fonction de l’effet recherché, les inspirations sont aussi variées que vos goûts. Voici quelques exemples chinés sur Pinterest :

 

© au-cailloux-amoureux.fr

 

© Marie Claire Maison

 

© Zodio

 

Trop chouette, non ? Dans l’équipe de Causeries Déco, on est assez fans de ces petites chouquetteries : ça tombe bien, Zodio propose justement des ateliers dans tous ses magasins pour apprendre à confectionner son propre cabinet de curiosités. Ni une ni deux, me voici partie pour une session création sous la houlette de Morgane, responsable des ateliers créatifs Zodio chez Domus. Nous avons rassemblé ensemble dans les rayons le nécessaire pour créer un envol de papillons sous verre : cloche en verre donc, avec son petit plateau en bois, mousse artificielle mélangée à du métal pour une bonne tenue, et fausse branche qui fait très vraie avec du fil de fer à l’intérieur pour pouvoir la tordre à sa guise. N’ayant pas mon diplôme de chasseuse de papillons, Morgane a également imprimé de jolis papillons de toutes les couleurs en HD.

 

 

Une fois tout le matériel réuni, c’est parti. On commence par tailler la mousse à la taille du plateau de bois, on n’oublie pas de faire un trou au centre pour fixer la branche dans un deuxième temps, et on vérifie que l’on peut bien poser le globe par-dessus sans que cela coince. On la fixe ensuite à l’aide d’un point de colle appliqué au pistolet : je suis très fière, mon baptême de pistolet à colle s’est bien passé, j’ai réussi à ne pas repartir avec la table de l’atelier collée aux doigts.

 

 

Démarre ensuite la délicate phase de placement de la branche. J’ai choisi la branche pour le côté naturel, mais vous pouvez aussi poser les papillons au bout de petites tiges métalliques comme dans cet exemple, c’est très joli aussi.

 

 

Après plusieurs essais, torsions, coupes et recoupes, la voici collée à son tour dans la mousse. Encore quelques derniers ajustements des branches pour définir « le sens de lecture du cabinet », comme dit Morgane, une nouvelle vérification que la cloche de verre passe sans souci au-dessus, et on n’y touche plus.

 

Grâce à des mini-ciseaux en teflon ultra précis, on se lance enfin dans le découpage des papillons. Au choix, vous pouvez les choisir tous identiques, ou varier les tailles et les couleurs pour donner du rythme : à vous de voir. J’ai opté pour un camaïeu dans de délicats tons roses. Après une longue séance de découpage avec la langue tirée pour ne pas leur amocher les ailes au passage, me voici avec une douzaine de papillons prêts à être collés. Enfin, presque.

 

 

Reste à leur plier les ailes autour de l’abdomen pour créer un petit plat, sur lequel on pose un point de colle avant de les poser sur l’une des branches, sur la mousse, bref où on veut, l’idée étant de créer un joli ensemble, chargé ou épuré, c’est toujours vous qui voyez.

 

 

Quelques minutes plus tard, j’admire ma composition, rajuste la courbure d’une branche, rajoute un papillon pour équilibre l’ensemble… et voilà le résultat !

 

 

Franchement, hyper facile à réaliser, même pour moi, et une super idée de cadeaux pour des anniversaires, voire pourquoi, puisque la saison démarre bientôt, un cadeau de mariage pour des amis avec des souvenirs de votre amitié et de leur histoire d’amour. Bref, n’ayez pas peur de laisser parler votre imagination, c’est le principe de l’objet.

 

Pour profiter des conseils avisés de Morgane, le planning complet des prochains ateliers vous attend ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par Clementine

UN COUP DE COEUR POUR CET ARTICLE ? 4
Cet article a été lu 11531 fois.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.